Classement GQ des 30 avocats les plus influents de France
Logo Avocat Spécialiste

en droit pénal

Notre équipe

Guillaume Mabrut avocat

Guillaume Mabrut

Biographie

Maître Guillaume MABRUT a prêté serment en janvier 2020.

Titulaire d'un Master II en sciences criminelles, d'un diplôme universitaire en sciences criminologiques et d'un certificat d'études juridiques comparatif, Maître Guillaume MABRUT a effectué l’ensemble de son cursus universitaire au sein de l’Université d’Aix-Marseille (AMU).

Dans le cadre de sa formation, Maître Guillaume MABRUT a d’abord intégré le cabinet de Maître Thérèse LEPRÊTE à Paris, cabinet généraliste qui lui a permis d’acquérir une pluridisciplinarité en considération des contentieux traités (droit pénal, droit civil et droit social), pour ensuite rejoindre le cabinet JURISCONSEIL à Marseille où il a développé de solides compétences en droit des affaires et droit des contrats et enfin, travailler aux côtés de Maître Stéphanie SPITERI, membre du conseil de l’Ordre du barreau de MARSEILLE, auprès de laquelle il a pu mettre en pratique ses connaissances en matière pénale.

Une immersion, durant 6 mois, au sein du tribunal judiciaire de Marseille, notamment auprès du procureur de la République, l’a conduit à avoir une connaissance des rouages de l’Institution judiciaire, en particulier en matière pénale.

Fort de ces expériences, il a rejoint le cabinet de Maître Jean BOUDOT en janvier 2020 dans lequel il met sa technicité, sa détermination et son perfectionnisme à traiter les contentieux du cabinet, notamment en droit pénal des affaires.

Par ailleurs, à l’heure où le digital s’impose à la profession d’avocat, Maître Guillaume MABRUT a présenté son projet JURIS’INTERPRO lors de la première édition de la “LEGAL PICTH PARTY” organisé en juin 2018 par l’incubateur du Barreau de Marseille et a terminé second dans sa catégorie (cabinet innovant).

Il a également été élu Président de l’association des élèves-avocats du Sud-Est, de 2017 à 2018, lui ayant permis de représenter l’ensemble de sa promotion et de participer activement à la réalisation de différents projets.

Enfin, il a, en sa qualité de fondateur et vice-président, eu un rôle actif au sein de l’association ET SI JUGEAIT qui organisait des simulations de procès d’assises près la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Cette association avait pour vocation de permettre aux étudiants et jeunes diplômés pénalistes la mise en pratique de leurs apprentissages et de rencontrer des professionnels prestigieux du monde judiciaire. Ces évènements ont eu un retentissement certain tant au niveau local que national.

« Retour